Ethics vs Budget



The more I look into it, the more I realize that there are a thousand ways to achieve a more sustainable wardrobe. Today's outfit is a good example of that. 

From browsing sustainable clothing e-shops, I learned that all those brands have one thing in common: they're more expensive than our good old H&M and Zara. Of course, some more than others. Back when I was still a student, I could never have afforded to buy a 50 euro organic cotton tee like the one I'm wearing here. But at the same time, I ignored everything about the negative impact of the textile industry on the environment so I wasn't even thinking about it. Better late than never.

By definition, having a sustainable wardrobe means buying less and buying better. The goal here is to collect pieces that you love and you keep for a long time. From there, spending a little bit more on my clothes doesn't bother me but I know not everyone is able to. What else is there to do?

Since I started my capsule wardrobe journey, I rediscovered the potential of my wardrobe. Almost every time I want to do an impulse purchase, I find something quite similar among the clothes I already own. Solution number one. It's the case with my faux suede biker jacket, air force one's and leopard bag.

Next, solution number two: thrifting! It's clothes that are already here, so instead of putting them in landfills or using new resources to make new ones, it's best to have a look at the second hand market. Plus, it's really cheap. I didn't like it so much at first, but now that I got used to it, it feels like I found a treasure every time I find a piece that I like, like my black mom jeans.

Last, the pro tip is that most eco-friendly brands have a permanent outlet and the prices there are always low so you can find nice stuff at all times.

---

Plus je creuse le sujet, plus je me rends compte qu'il existe mille et une façons de se concocter une garde robe plus éthique. Le look d'aujourd'hui est un bon exemple.

A force de trainer sur les e-shop de marques de vêtements durables, j'ai pu constater qu'ils ont tous une chose en commun: ils sont plus chers que nos traditionnels H&M, Zara et compagnie. Bien sûr, certains plus que d'autres. A l'époque ou j'étais étudiante, je n'aurais jamais pu me permettre de m'acheter des t-shirt en coton bio à 50 euros pièce comme celui que je porte là. Mais en même temps, j'ignorais tout de l'impact de la mode sur l'environnement donc je n'y pensais meme pas. Mais mieux vaut tard que jamais.

Par principe, avoir un dressing durable implique d'acheter moins et d'acheter mieux. Le but est de se contenter de pièces qu'on aime et qu'on garde longtemps. De là, dépenser un peu plus me dérange moins mais, je sais que tout le monde n'en a pas la possibilité. Alors comment faire?

Depuis que j'ai commencé mon aventure de capsule wardrobe, j'ai redécouvert le potentiel de mon dressing. Presque à chaque fois que j'ai envie de faire un achat compulsif, je réussis à trouver une pièce semblable parmi les vêtements que je possède déjà. Solution numéro un. C'est le cas de ma veste en simili daim de chez Zara, de mes air force one et mon sac leopard.

Ensuite, solution numéro deux: les fripes! Ce sont des vêtements qui sont déjà là, donc plutôt qu'ils finissent à la décharge ou qu'on consomme de nouvelles ressources pour en faire des neufs, autant y jeter un oeil. Et en plus, c'est vraiment pas cher. Je n'aimais pas trop ça mais depuis que je m'y suis mise, j'ai l'impression de dénicher un trésor à chaque fois que je trouve quelque chose qui me plait comme mon jean mom noir.
Enfin, l'astuce de pro, c'est que la plupart des marques eco-friendly ont un outlet en permanence et les prix y sont vraiment mini donc il y a toujours moyen d'y trouver des trucs sympa.










Tee-Shirt: Yunit via Everybody agrees
Jacket: Zara (old)
Jeans: Vintage
Bag: No Brand
Sneakers: Nike

Comments

  1. Beautiful jacket!!

    https://julesonthemoon.blogspot.it

    ReplyDelete

Post a Comment